La Victimologie

Cette approche est une branche de la psychologie qui permet de prendre en charge une personne ayant subi un traumatisme. Il peut s’agir d’une agression morale (harcèlement, menaces), physique (violences, accidents, maltraitances) et/ou sexuelle (attouchements, viol, pédophilie).
Mais un traumatisme peut également survenir d’une maladie grave ou de situation ou la personne a été témoin : incendie, catastrophe naturelle, témoin d’une agression, enfants exposés à des violences conjugales…

Le traumatisme est causé par l’émotion ressentie face à cet événement, qui a fait effraction dans le psychisme et qui n’a pas pu y prendre sa place.

Ainsi les symptômes et causes de consultations peuvent être :

   -    repenser sans cesse à l’événement,
   -    revivre l’événement « flash back »,
   -    faire des efforts pour éviter les conversations mais aussi les pensées, les sentiments liés au traumatisme,
   -    troubles du sommeil, cauchemars répétitifs,
   -    hyper vigilance (réaction accrue à des bruits, des odeurs etc…)
   -    honte,
   -    culpabilité,
   -    retrait social
   -    irritabilité, excès de colère,
   -    crise d’angoisse …

Chez l’enfant le traumatisme peut se traduire par :

   -   des jeux répétitifs représentants des éléments du traumatisme,
   -   des rêves effrayants, sans pour autant que le thème rappelle celui du traumatisme,
   -   un comportement agité ou désorganisé…

Cette prise en charge est spécifique, il s’agit ici de mettre en place un accompagnement et un soutien. Ce n’est pas une psychothérapie. L’objectif est de permettre une verbalisation des émotions, de ses ressentis, de donner du sens aux expériences vécues afin d’évacuer une souffrance, un sentiment de culpabilité, de mauvaise estime de soi et de réenclencher une dynamique positive.