Psychologue Clinicien

 

 

Depuis 2010, un texte de loi donne une définition du statut de psychothérapeute qui permet de sortir du flou juridique qui l'entourait jusqu'alors.

Le décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute stipule que pour pouvoir s'inscrire au registre des psychothérapeutes, démarche qui officialise le statut, il faut suivre une formation théorique et effectuer un stage. Les durées variant en fonction des profils ont été modifiées par le décret du 7 mai 2012

La psychologie signifie littéralement « l'étude de l'esprit », ce qui englobe de nombreuses branches allant de la psychologie expérimentale, qui travaille par exemple sur les fonctionnements du langage, de la mémoire et des perceptions, à la psychologie sociale qui étudie les relations d'un individu à un groupe.

Le Psychologue est avant tout un diplômé dont la fonction est d'analyser et d'intervenir auprès d'individus, de groupes ou d'institutions. Analyser va dans le sens de comprendre, de conceptualiser et de théoriser les problèmes propres à une situation. En allant plus loin dans ce sens, le psychologue est un chercheur qui par sa pratique participe au développement de la psychologie. Ainsi il revient au psychologue tout autant de diffuser ses découvertes que d'être à l'écoute des découvertes de ses confrères.

Intervenir va dans le sens d'utiliser ses bagages théoriques et pratiques pour répondre au mieux aux nécessités d'une situation. Il s'agit avant tout d'un travail qui tend à redonner du sens à une situation conflictuelle ou confuse que ce soit dans le vécu d'une personne ou dans une équipe.

Il vise à participer à une modification des comportements individuels ou groupaux en s'adaptant aux spécificités de chaque situation.
-   Les neurosciences décrivent le fonctionnement cérébral par les différentes aires du système nerveux et par les connections et fonctionnements des neurones, des cellules gliales et d'autres substances présentent dans le système nerveux.
-   La psychologie sociale traite des relations entre individus et groupes d'individus. Les notions étudiées traitent du conformisme, des stéréotypes, des individus face au groupe (leader et bouc émissaire ...), des exogroupes (les groupes différents de notre groupe d'appartenance), de la soumission à l'autorité, d'analyses de techniques de base de commerce, etc.
-   La psychologie différentielle regroupe des batteries de tests visant à différencier un individu de ses pairs en fonction de traits psychiques spécifiques. Ce peut être au niveau de la personnalité, de la logique intellectuelle (le Q.I.), des aptitudes au travail, ou encore du fonctionnement inconscient de l'individu (les tests projectifs comme le Rorschach ou le T.A.T.). il s'agit donc de l'apprentissage d'outils tantôt appuyés sur des statistiques empiriques tantôt sur des théories le plus souvent psychanalytiques.
-    La psychologie du développement étudie le développement des aptitudes de l'enfant, du nouveau né à l'adolescent, et de la personne âgée. Les aptitudes motrices, émotionnelles, langagières et intellectuelles sont étudiées en fonction des âges de l'enfant.
-    La psychologie cognitive comprend les sciences expérimentales analysant les mécanismes de la perception, du langage et de la mémoire. S'appuyant sur les expériences en laboratoire et sur les avancées des neurosciences, les sciences cognitives sont plus rationnelles et actuellement plus attrayantes que la psychanalyse.
-   La psychopathologie définie et propose différentes classifications des maladies mentales (DSM-IV, CIM-10) permettant d'avoir une certaine compréhension des troubles psychiques. C'est ici que sont étudiés les différents types de troubles : psychotiques, envahissants du développement (autismes), des conduites alimentaires, phobiques, etc. Ces classifications sont complémentaires de la psychologie clinique qui sera plus proche de la psychanalyse car celle-ci cherchera à donner un sens dans les symptômes, une logique interne à ces tableaux cliniques.
-   La psychologie clinique regroupe les différentes théories psychanalytiques permettant l'écoute des processus inconscients du patient. Cette étude théorique est souvent accompagnée dans les cursus d'un travail de l'entretien clinique focalisé sur l'écoute des indices cliniques et des réponses adaptées.
-    Les méthodes d'entretiens qui sont en lien soit avec des cas cliniques sur feuille soit avec des situations rencontrées en stage par les étudiants et qui permettent de travailler concrètement les liens entre la pratique et les éléments théoriques vus en cours.

Dans le langage courant nous employons le terme de « psy » pour définir la personne que l'on va consulter quand on a besoin de parler de nos souffrances psychiques ou morales. Mais ce diminutif correspond en fait à quatre statuts distincts qui doivent être bien différenciés dans le contexte professionnel.
Mal-être, troubles du comportement, stress. Dans l’intimité de son cabinet, le Psychologue écoute, interroge puis met en place un accompagnement temporaire pour aider le patient à surmonter ses difficultés. À la différence du psychiatre, il ne peut pas prescrire de médicaments : tout passe par la parole… 
Le Psychiatre est un médecin titulaire d'une spécialisation en psychiatrie comme d'autres se sont spécialisés en chirurgie. Il a suivi un cursus total de BAC+10 ans. Le psychiatre est encore actuellement le seul de ces quatre « psy » à être habilité à prescrire des traitements médicamenteux.
- Le Psychanalyste est membre d'une école, d'une association ou d'un collège affilié à un courant psychanalytique ; les plus présents en France se référant à Freud ou à Lacan. Pour être psychanalyste il faut avoir fait une analyse personnelle de plusieurs années suivi d'une supervision où le futur psychanalyste analyse sa relation à sa pratique professionnelle avec un analyste, normalement plus expérimenté. La psychanalyse est une forme de psychothérapie qui se différencie par son aspect traditionnel et sa pratique assidue sur le long cours.
- Le Psychothérapeute est un accompagnant pour un travail visant à traiter une souffrance psychique. Il s'agit plus d'une position de type 'relation d'aide' englobant de fait les autres types de « psy ».