Psychomotricien

 

Psychomotricienne , diplômée en Rééducation Psychomotrice de l'Hopital de la Salepetrière , je propose des séances individuelles et de groupe à domicile ou au cabinet. J'interviens auprès de jeunes enfants, d'enfants, d'adolescents confrontés à des difficultés d'adaptation et de comportement, déficitaires ou handicapés ou simplement temporairement fragilisées.
J'interviens selon le Décret de compétence n° 88-659 du 6 mai 1988 qui précise que :
Les psychomotriciens Diplômés d’Etat sont habilités à accomplir les actes professionnels suivants :
1. Actes de dépistage, prévention, bilan psychomoteur.
2. Education précoce et stimulation psychomotrices.
3. Rééducation des troubles du développement psychomoteur ou des désordres psychomoteurs suivants au moyen de techniques de relaxation dynamique, d’éducation gestuelle, d’expression corporelle ou plastique et par des activités rythmiques, de jeu, d‘équilibration et de coordination :
·         retards du développement psychomoteur 
·         troubles de la maturation et de la régulation tonique 
·         troubles du schéma corporel 
·         troubles de la latéralité 
·         troubles de l’organisation spatio-temporelle 
·         dysharmonies psychomotrices 
·         troubles tonico-émotionnels 
·         maladresses motrices et gestuelles, dyspraxies 
·         débilité motrice 
·         inhibition psychomotrice 
·         instabilité psychomotrice 
·         troubles de la graphomotricité, à l’exclusion de la rééducation du langage écrit.
4. Contribution, par des techniques d’approche corporelle, au traitement des déficiences intellectuelles, des troubles caractériels ou de la personnalité, des troubles des régulations émotionnelles et relationnelles et des troubles de la représentation du corps d’origine psychique ou physique.  ..
En tant que psychomotricien je m'occupe entre autres :
.  d’enfants intelligents à retards scolaires, de jeunes enfants caractériels, d’enfants ou d’adolescents déficients intellectuels légers
.  d' adultes souffrant notamment de maladies de civilisation (stress, obésité, insomnie,…) ou encore atteints de troubles mentaux plus ou moins graves.
.  de maintien à leur domicile de nombreuses personnes âgées en développant leurs potentialités corporelles non atteintes.
.  de prévenir certains accidents du travail par un traitement approprié de certaines difficultés.Le psychomotricien est un professionnel de santé. Il exerce sa profession auprès d'enfants et d'adultes qui présentent des difficultés d'adaptation au monde à cause d’une intégration perceptivo motrice perturbée.
La cause du déficit peut être un trouble psychomoteur à proprement parler mais aussi un tableau plus large où la difficulté  perceptivo motrice n'est alors qu'une partie de la désadaptation. 
Cette définition donne à la profession un champ d'action, du point de vue des lieux d'intervention, très large. Le psychomotricien s'adresse donc à une population de différents âges au cours de la vie pour des actions de dépistage, de diagnostic, de prévention, d'accompagnement et de rééducation. 
Très au fait du développement de l'enfant et des troubles aéromoteurs, le psychomotricien tente d'apporter, par des mises en situation et des apprentissages spécifiques, une réduction du déficit ou une disparition même du trouble neuro-développemental visé.
A défaut il aide à la compensation et à l'intégration du sujet en prenant en compte ses déficits.  
Si le cadre d'intervention est toujours le même : évaluation, diagnostic, construction d'un projet, réévaluation du travail effectué, les méthodes de thérapie sont, elles, riches et multiples.
Elles empruntent à la recherche fondamentale comme à la recherche appliquée toute avancée qui pourrait aider le patient.  
La rééducation ou thérapie psychomotrice est un des moyens qui permettent de restaurer l'adaptation de l'individu au milieu par le biais d'apprentissages psycho-perceptivo-moteurs.
Elle s'adresse, pour l'essentiel, aux troubles psychomoteurs. Elle étudie à la fois les mécanismes perceptifs, c'est-à-dire comment et avec quelle efficacité le sujet extrait du milieu les informations pertinentes pour la réalisation de son projet moteur et, par ailleurs, le comportement moteur lui-même et ses caractéristiques.
Le trouble psychomoteur se manifeste à la fois dans la façon dont le sujet est engagé dans l'action et dans la relation avec autrui.
Les troubles psychomoteurs sont des troubles neurodéveloppementaux qui affectent l'adaptation du sujet dans sa dimension perceptivo-motrice.
Leurs étiologies sont plurifactorielles et transactionnelles associant des facteurs génétiques, neurobiologiques, psychologiques et/ou psychosociaux qui agissent à  différents niveaux de complémentarité et d'expression.
Ils sont souvent situationnels et discrets, entravant en priorité les mécanismes d'adaptation, constituant une source de désagrément et de souffrance pour le sujet et son milieu social.
Leur analyse clinique s'appuie sur une connaissance référentielle approfondie du développement normal. Elle nécessite des investigations spécifiques dont l'examen psychomoteur, pour appréhender les aspects qualitatifs et quantitatifs des perceptions, des représentations et des actions du sujet. 
Les principaux troubles psychomoteurs que le psychomotricien réduque sont : 
-  le trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité,  
- le trouble de l'acquisition de la coordination (dyspraxies de développement),  
- les dysgraphies de développement,  
- les incapacités d'apprentissage non verbal,  
- les troubles spatiaux, 
- les mouvements anormaux, 
- les troubles de la dominance latérale, 
- les troubles du tonus musculaire. 
Les caractéristiques de ces troubles sont les suivantes : 
-  ce sont des troubles perceptivo-moteurs qui affectent les différentes fonctions d’exploration (aspects perceptifs), d’action (sur le milieu physique), de communication (notamment dans ses aspects non verbaux) et les manifestations émotionnelles
- ils se manifestent par des signes neurologiques doux qui signent l'existence d'un dysfonctionnement cérébral a minima ;  
- ils sont associés à un complexe psychopathologique, comportant des facteurs émotionnels pouvant aller jusqu’à un véritable trouble psychiatrique qui soulève la question des Co morbidités ; 
- ils demandent une analyse des différentes dimensions (biologique ou organique, écologique, intentionnelle ou téléologique) pour permettre la prise en compte de la pluralité étiologique  

La rééducation psychomotrice se centre sur l'action du sujet. Il est de règle de considérer que les thérapies des troubles psychomoteurs sont multimodales.Les thérapies sont, d'une part, spécifiques, définies par un champ d'application stricte donc en rapport avec des indications précises et, d'autre part, agissent à des niveaux différents et donc sont complémentaires. Elle est adaptée à la nature du symptôme : on ne traite pas par les mêmes moyens une dyspraxie, une dysgraphie, un trouble de l'attention, un tic moteur, un trouble des communications non verbales, etc. La mutimodalité peut ainsi comporter une thérapeutique chimique et une intervention psychothérapique, comme dans les tics ou dans le Trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité.

Quand il existe des facteurs affectifs et sociaux associés, il convient d'y adjoindre une autre thérapie spécifique.